L’aire Protégée « Forêt Naturelle de Tsitongabarika » bénéficie d’un statut de protection définitif sous l’arrêté interministériel N°2015-720 du 25 avril 2015. Asity Madagascar étant mandaté par le gouvernement comme étant le gestionnaire délégué sous l’arrêté n°8891/18/MEEF du 12 avril 2018. Pour assumer son rôle de gestionnaire, des actions de conservations couplées avec des activités de développement ont été entreprises au niveau du site notamment auprès des 53 communautés avoisinant l’aire protégée. Ainsi, 07 types d’activités génératrices de revenus ont été développés. Une école de 12m de long et 6 m de large a été construite. Des renforcements de capacités ont toujours eu lieu.  Le 02 et 03 aout 2018 ont été consacré à l’inauguration d’infrastructures mise en place au sein de la Commune Rurale d’Iaboakoho. Il s’agit de :

1. Station de recherche à Ampasy: 

Une station de recherche  a été mise en place à Ampasy afin de favoriser la recherche et le suivi des espèces cibles de conservation ainsi que les cinquantaines d’espèces endémiques locales de l’Aire Protégée.

 
 

2. EPP Andrazato

Une école construite à Andrazato pour pallier aux longue deux heures de marches des élèves pour se joindre aux EPP le plus proches.

 
 
 
 

3. Équipement solaire à la Commune

La dotation d’équipement solaire à la Commune Rurale d’Iaboakoho afin de lui permettre d’accéder aux développements et à l’utilisation de nouvelles technologies du TIC.

Comme anecdote, La population locale a pu suivre en direct les matchs du mondial du football pour la première fois.

 

4. Le bureau local du KOMFITA

Un bureau local du KOMFITA (comité de gestion de la forêt) mise en place à Iaboakoho afin de faciliter le contrôle et le suivi.

 
 
 
 
Pendant ces deux jours, les différents institutions telles que QMM/RIO TINTO, le DREEF, le Préfet de Tolagnaro, la Direction  de l’Education Nationale ainsi que le  Cisco ont été représentés. Pour marquer leur collaboration la Région d’Anosy a donné 20 tables bancs pour la l’EPP d’Andrazato.
La cérémonie a été clôturée par un rite local connu sous le nom de « fitata ». Deux zébus ont été tués et 4 sacs de riz blanc ont été distribués aux participants qui assistés aux évènements.

 

rfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-sliderfwbs-slide

r57